• Juliette Deplage

The Wicked Deep - Shea Ernshaw

Résumé :


« C’est une histoire de vengeance... Il y a près de deux siècles, Marguerite, Aurora et Hazel Swan, trois jeunes femmes belles, libres et indépendantes, furent accusées de sorcellerie par les habitants de la ville de Sparrow. Des pierres accrochées aux chevilles, les trois sœurs furent noyées. Exécutées. Depuis ce jour, chaque année au mois de juin, les sœurs Swan sortent des eaux de la baie pour choisir trois jeunes filles, trois hôtes. Dans le corps de ces adolescentes, Marguerite, Aurora et Hazel reviennent se venger. Et cette année encore, Penny le sait, alors que les touristes afflueront, on retrouvera des cadavres de jeunes hommes sur la plage… Car cette malédiction, rien ne semble pouvoir l’arrêter.

Une fiction d’une force envoûtante aux frontières de la sorcellerie et de la magie. Êtes-vous prêts à rencontrer les Swan Sisters ? »



Mon avis :


C’est une malédiction.


Il y a 200 ans les Swan Sisters ont été prises pour cibles par les habitants de Sparrow. Leur crime : la sorcellerie. Mais derrière ce nom, c’est en réalité leur beauté hypnotique & leur liberté insolente qui les ont condamnées au pire. Pierres accrochées aux pieds c’est ainsi que Marguerite, Aurora et Hazel ont été livrées à l’océan.


Brisées, depuis cette date fatidique, tous les ans, le jour de leur naissance, elles se vengent en prenant le contrôle du corps de jeunes filles et, jusqu'au solstice d'été, « prennent dans leurs filets » des garçons pour les noyer.


Jalousie, trahisons, vengeances, deuils, histoires d’amour et en toile de fond les féminicides... Voici les grandes thématiques qui rythment le récit. J’avais envie d’une lecture addictive et c’est chose faite ! Le « mais » de cette affaire ce sont les clichés qui foisonnent et certains faits m’ont semblé peu réalistes. Je pense notamment aux habitants qui font preuve d’une passivité et d’un laxisme alarmants... Enfin, certains personnages comme Marguerite et Aurora auraient mérité plus de profondeur. De mon point de vue, on les associe trop facilement et uniquement à des sorcières aux mœurs légères et tentatrices.


Côté ambiance, on ressent l’atmosphère écrasante de cette ville côtière, dévorée par l’amertume et prisonnière de sa malédiction. Sparrow est mystique, passée de mode et pleine de mystère. L’océan semble vivant et incarne comme un personnage à part entière.


Une lecture captivante bien que prévisible ! La fin m’a juste laissé un goût d’inachevé.

3 vues0 commentaire