• Juliette Deplage

Nos rendez-vous - Eliette Abécassis

Dernière mise à jour : 18 avr. 2021



Résumé :


« Ce roman d’une passion d’amour contrariée est aussi le roman d’une époque.

Amélie et Vincent se rencontrent, jeunes, à la Sorbonne à la fin des années 80. Chacun ressent un coup de foudre sans oser l’avouer à l’autre : aucun des deux ne se sent à la hauteur, aucun ne fait le premier pas, aucun n’a la maturité de saisir son bonheur…


Ils se donnent rendez-vous, la jeune femme est en retard : A quelques minutes près, ce jour-là, ce n’est pas un simple rendez-vous qu’elle rate, c’est sa vie.

Puis la vie prend le dessus, les emporte malgré eux vers des destins qu’ils ne maîtrisent plus, leur fait prendre des bifurcations comme on emprunte des portes, puis des couloirs, de dix ans, de vingt ans, de trente ans…


On suit en parallèle la trajectoire intime et professionnelle d'Amélie et de Vincent, et chaque fois que les hasards de l’existence les remettent en présence, ce n’est pas le bon moment. »


« Trente ans que nous nous connaissons… Des mariages, des divorces, des deuils, des enfants, des centaines de voyages, parfois au bout du monde, des succès, des échecs, des espérances déçues, des rêves d’enfance perdus, des enfances déchues…Trente ans de rêves et de désir ».

Mon avis :


« La moitié des erreurs qu'on fait dans la vie est à cause de la précipitation, l'autre moitié à cause du défaut d’action. »


Paris, fin des années 80. L’histoire d’un rendez-vous manqué.


Celui qui change le cours d’une vie. Une vie qui prend le dessus, emporte Vincent et Amélie vers des destins subis, des choix précipités. Comment en sont-ils arrivés là? Peut-être en vivant en vase clos de leurs propres sentiments, en laissant la peur, l’incompréhension dicter leurs envies. Ces personnages symbolisent ces phrases armées de points de suspension où l’éternelle question « Et si ? » prend tout son sens. Libre à nous d’imaginer la suite...


Le poids des non-dits, le format court du roman, le temps qui défile avec la société de consommation qui se transforme; tous ces éléments donnent du rythme à ce récit, un peu comme une course-poursuite jusqu’à la prochaine rencontre. Si je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages, à les trouver bouleversants je pense que chacun peut visualiser ses propres doutes, questionnements à travers leur histoire. Une vie qui passe vite où il est si facile d’être prisonnier de soi-même et se contenter d’être spectateur. Un roman qui ne donne plus envie de perdre du temps.


8 vues0 commentaire