• Juliette Deplage

Mexican gothic - Silvia Moreno-Garcia


Résumé :


« Un manoir isolé. Un aristocrate dangereusement séduisant. Et une jeune mondaine poussée à dévoiler leurs atroces secrets. Après avoir reçu un mystérieux appel à l'aide de sa cousine récemment mariée, Noemí Taboada se rend à High Place, un manoir isolé dans la campagne mexicaine. Elle ignore ce qu'elle va y trouver, ne connaissant ni la région ni le compagnon de sa cousine, un séduisant Anglais. Avec ses robes chic et son rouge à lèvre, Noemí semble plus à sa place aux soirées mondaines de Mexico que dans une enquête de détective amateur.


Elle n'a pourtant peur ni de l'époux de sa cousine, un homme à la fois troublant et hostile, ni du patriarche de la famille, fasciné par son invitée... ni du manoir lui-même, qui projette dans les rêves de Noemí des visions de meurtre et de sang. Car High Place cache bien des secrets entre ses murs. Autrefois, la fortune colossale de la famille la préservait des regards indiscrets. Aujourd'hui, Noemí découvre peu à peu d'effrayantes histoires de violence et de folie. »





Mon avis :


Ce séjour à High Place, le manoir hanté des Doyle m’a transportée dans cette double-culture mexicaine et anglaise des années 50. C’est un récit assez contemplatif où l’étrange distille le doute avec brio dans notre esprit ou plutôt l’empoisonne…


L’autrice Silvia Moreno-Garcia plante un décor sombre et envoûtant et certains éléments ne sont pas sans rappeler une célèbre maison de Poudlard… L’héroïne principale de cette histoire gothico-horrifique Noemí Taboada, est une jeune femme indépendante à la langue bien pendue ! C’est loin d’être évident quand on sait qu’à cette époque la femme n’avait même pas le droit de vote au Mexique. Ce lieu figé dans le temps m’a fait énormément penser à Rebecca de Daphné Du Maurier le tout couplé à Lovecraft et aux soeurs Brontë. Derrière cette histoire d’horreur, Silvia Moreno-Garcia dénonce les conséquences de l’eugénisme, l’exploitation des pauvres par les riches et met en lumière des héroïnes fortes et charismatiques.


L’atmosphère est troublante, le malaise palpable. Ma seule certitude est que vous ne ressortirez pas indemne de ce manoir… Si vous arrivez à en sortir…

25 vues0 commentaire