• Juliette Deplage

Mashle, tome 1 et 2 - Komoto Hajime

Dernière mise à jour : 16 août 2021


Résumé :


« Dans un monde où la magie fait loi, il était une fois Mash Burnedead ! Élevé au fin fond de la forêt, le jeune garçon partage ses journées entre séances de musculation et dégustation de choux à la crème. Mais un jour, un agent de police découvre son secret : il est né sans pouvoirs magiques, ce qui est puni de mort ! Pour survivre, il va devoir postuler à Easton, une prestigieuse académie de magie, et en devenir le meilleur élève... La magie n’a plus qu’à bien se tenir : avec sa musculature affûtée et sa force hors du commun, Mash compte bien pulvériser tous les sorts et briser les codes de cette société ! »



Mon avis :


Mashle est LA surprise côté manga ! L’élément qui me paraît le plus important : la bonne humeur ! Je me suis marrée de A à Z. Pour vous résumer, Mash Burnedead le personnage principal va rentrer à l’académie de magie Easton pour protéger sa famille. Le seul truc ? Il n’a pas de magie. Ça semble plutôt mal barré. D’autant que ceux qui ne détiennent pas de pouvoirs magiques dans la société sont reniés et traqués par la police. Être né sans pouvoirs est puni de mort. Mais il a un atout qu’il a surexploité depuis son plus jeune âge pour compenser cette absence de magie : le sport ! Il compte sur sa force herculéenne pour lui permettre d’être suffisamment malin pour maintenir le reste du monde dans l’illusion et réussir les épreuves. Y parviendra t-il ?


Ce shonen multiplie les références à Black Clover, One-Punch Man et… Harry Potter ! Je suis moins familière des deux premiers mais je me suis éclatée à retrouver toutes les similitudes avec l’univers du célèbre sorcier. Mais c’est un pari risqué. Pourtant, Mashle n’est pas un copier-coller c’est radicalement différent. Tout en s’appuyant sur d’autres oeuvres, ce manga m’a convaincue dans le fait d’avoir sa propre personnalité.


Les personnages sont pour la plupart extrêmes dans leurs comportements. Il se dégage de chacun une personnalité qui fait qu’il y a beaucoup d’émotions et dès le début on a des points de repères sur lesquels s’appuyer. Mash est l’insouciance incarnée, complètement déconnecté des conventions sociales et à ce niveau-là c’est même plus de la spontanéité. Il est désinvolte mais son côté maladroit, gourmand et innocent le rendent attachant.


Ce manga est un peu what the fuck, parfois c’est vraiment déluré. On en parle de cette passion pour les choux à la crème ? J’ai l’impression cela dit que tout est bien dosé pour que ça ne tombe pas dans un humour lourd. Il y a beaucoup d’action, le tome 2 est d’ailleurs plus axé sur la partie duels ! Ma promesse : vous ne verrez pas le temps passer et derrière ce côté déjanté des thématiques fortes comme la différence sont mises en avant.





11 vues0 commentaire