• Juliette Deplage

Les sept soeurs, tome 2 - Lucinda Riley


Résumé :


« Alors qu'elle s’apprête à participer à l'une des courses en mer les plus exigeantes du monde, Ally apprend la nouvelle de la mort soudaine et mystérieuse de son père adoptif et retourne à la hâte auprès de ses soeurs dans leur maison familiale, une magnifique demeure sur le lac Léman. Elle est aussi, à leur insu, impliquée dans une histoire d'amour passionnée… À la suite des événements douloureux qui en découlent, Ally quitte sa vie sur la mer pour suivre les indices laissés par son père. Ceux-ci la mènent en Norvège où, au coeur de paysages à la beauté glacée, elle découvre peu à peu ses racines – et comment son histoire est inextricablement liée à celle d'une jeune chanteuse inconnue, Anna Landvik, qui vivait là 100 ans plus tôt... »



Mon avis :


Après avoir eu un gros coup de coeur pour le tome 1 des 7 soeurs de Lucinda Riley, davantage pour le passé de Maia d’ailleurs que pour sa personnalité, j’ai été assez surprise de la différence de rythme avec ce second tome. J’avais mis à peine deux jours pour lire le premier quand celui-ci m’a d’abord laissée dubitative quand je me voyais tourner les pages beaucoup plus lentement. Chaque tome semble avoir la même construction au départ, si ce n’est qu’on découvre le point de vue de chaque soeur concernant la mort de Pa Salt. C’est un élement qui m’intrigue car pour la suite j’ai quelques réserves sur le fait de ne pas me lasser avec ce même schéma mais ce n’est pas ce qui m’a gênée ici. Le roman met plus de temps à démarrer, les 150 premières pages le rythme est plutôt lent et j’ai pensé avoir préféré l'histoire de la famille de Maia. Erreur ! En réalité, j’ai été encore plus chamboulée émotionnellement parlant et j’ai retrouvé la recette addictive de notre autrice.


Revenons d’abord au présent avec Ally, cette deuxième soeur courageuse, déterminée, aventurière et pleine de vie. Skippeuse, elle a su s’imposer dans un corps de métier essentiellement masculin. Mais celle qui vivait au jour le jour va devoir revoir ses plans quand une double tragédie survient dans sa vie. Même se projeter demain semble désormais difficile quand on est complètement désorientée. Pour garder le cap et ne pas se perdre, elle décide de fouiller son passé en quête de réponses et d’espoirs suite aux quelques indices que lui a laissé son père adoptif. Un conseil, prenez vos manteaux car on quitte le décor chaud du Brésil de sa soeur aînée. ll est temps de partir pour un voyage en Norvège, exactement 130 ans plus tôt…


Si le monde de la navigation m’était déjà peu familier, celui de la musique classique aux côtés d’Henrik Ibsen ou Edvard Grieg l’était tout autant. Et pourtant… C’était magique. Je suis très sensible aux oeuvres qui abordent des passions artistiques d'où mes coups de coeur pour les livres de Jessie Burton. Néanmoins, le personnage d'Anna, l’ancêtre d’Ally ne m’a pas tout de suite séduite. De totale inconnue à la campagne, elle se fait repérer et participe à la représentation de Peer Gynt comme chanteuse. Et c’est à ce moment précis que le rythme effréné de l’histoire s’est déclenché et l’évolution des personnages m’a fait regretter de ne pas vivre des journées de lecture plus longues.



En plus d’avoir fait un excellent travail de recherche (même si c’est romancé) pour écrire ce deuxième tome, Lucinda Riley nous sert sur un plateau d'argent des personnages profonds et crédibles car imparfaits comme Anna. Certains choix qu’a fait l’héroïne m’ont d’ailleurs plongée dans l’incompréhension la plus totale ! On rencontre cinq générations Halvorsen et l’on se heurte à chaque fois à des contextes politiques et sociaux compliqués où les femmes se battent pour leurs droits et souffrent de leur statut.


Il y a des passages particulièrement poignants et désenchantés dans La Soeur de la tempête mais non teintés d’espoirs et de joie. C’est ce que va apprendre Ally, une autre étoile de cette famille mystérieuse, qui va se révéler. Il me tarde de découvrir l’histoire de Star la troisième soeur, celle qui m’interpelle le plus depuis le début. Et concernant Pa Salt, j’ai accepté le fait que je n’aurais sûrement pas plus d’éléments de réponse avant la fin de cette saga... Affaire à suivre !




67 vues0 commentaire