• Juliette Deplage

Les Secrets de ma mère - Jessie Burton

Dernière mise à jour : 18 avr. 2021




Résumé :


« Une après-midi d'hiver de 1980, en plein coeur de Londres, Elise Morceau rencontre Constance Holden et tombe instantanément sous son charme. Connie est audacieuse et magnétique, une écrivaine à succès dont le dernier roman est adapté au cinéma par l'un des plus gros studios d'Hollywood. Elise suit Connie à Los Angeles, la ville par excellence du rêve et de l'oubli. Mais tandis que Connie s'enivre de l'énergie de cette nouvelle vie où tout le monde s'enveloppe de mensonges et tente d'atteindre les étoiles, Elise commence à perdre pied.


Au cours d'une fastueuse soirée hollywoodienne, elle surprend une conversation qui l'entraînera à prendre une décision radicale qui pourrait bouleverser sa vie. Trois décennies plus tard, en 2017, Rose Simmons cherche des réponses sur le passé de sa mère, Elise, qui a disparu sans laisser de traces alors qu'elle n'était qu'un bébé. Rose a découvert que la dernière personne à avoir vu sa mère est Constance Holden, une écrivaine recluse et oubliée qui s'est retiré de la vie publique alors qu'elle était au sommet de sa gloire. Rose se retrouve irrépressiblement attirée sur la piste de Connie, en quête d'indices sur les secrets de son passé. »


« Mais vous êtes tous tellement brillants, et vous avez tant de choses positives dans vos vies. Et si vous n'avez pas atteint à vingt-cinq ans les objectifs que vous vous étiez fixés, remerciez peut-être votre bonne étoile. Sûrement. Parce que, oui, c'est difficile de réaliser ses rêves, mais s'y accrocher est sûrement plus difficile encore. Rien ne reste jamais comme avant. »

Mon avis :



C’est particulier, j’ai cette impression que Jessie Burton m’accompagne dans ma vie de femme, me fait me questionner, m’apporte un nouveau regard sur les épreuves de la vie. Vous avez déjà eu ce sentiment de grandir avec les publications d’un(e) auteur/autrice que vous affectionnez beaucoup ?


L’autrice choisit une nouvelle fois d’alterner les récits : une partie se déroule à Hollywood dans les années 80 et l’autre à Londres en 2018. Un personnage mystérieux, charismatique les connecte : Connie Holden, une célèbre romancière qui s’est retirée de la sphère littéraire sans explications après avoir été au sommet de sa gloire dans les années 80. Nous suivons Rose, une jeune femme incomplète, qui n’a jamais réussi à totalement se construire et qui est en proie à de nombreux questionnements sur sa mère qu’elle n’a jamais connue. Suite aux révélations tardives de son père, elle bouscule sa vie monotone et réussit à travers une fausse identité à rentrer dans l’intimité de Connie, cette femme insaisissable et magnétique. Rose entame un voyage pour se trouver elle-même, quitte à foutre un grand coup de pied dans son quotidien pour obtenir des réponses.


Nous suivons plusieurs femmes, chacune à un tournant de leur vie, avec leurs craintes, leurs espoirs, leurs rêves, leurs passions et c’est ce qui rend ce récit aussi poignant. Nous naviguons entre deux époques proches et pourtant si différentes où l’art, les milieux littéraires et cinématographiques se transforment. Cette perspective artistique avec la création littéraire apporte une sensibilité, une originalité avec ce soupçon de nostalgie caractéristique des récits de l’autrice. La filiation, la maternité et la quête d’identité sont explorées et vues de manière très subjective. Plusieurs de mes questions restent sans réponse, rendant cette fin frustrante mais cela fidèle à l’ensemble du récit. Son nouveau roman est bouleversant.





15 vues0 commentaire