• Juliette Deplage

Le crime du golf - Agatha Christie (adaptation bande dessinée)


Résumé :


« Un crime a été commis sur les bords de la Manche, en France. Curieuse coïncidence que Poirot, la veille, ait reçu un courrier du mort, qui souhaitait lui confier une enquête délicate. Il n'en faut pas plus pour qu'Hercule Poirot, flanqué de son ami, le Capitaine Hastings, prenne les choses en main afin de découvrir ce que peut cacher ce meurtre. Mais l'inspecteur Giraud, de la police française, n'est pas disposé à laisser le champ libre à Poirot. Une nouvelle enquête pour Hercule Poirot, qui va plonger au coeur d'une machination extraordinaire. »


- Mais enfin Poirot, vous ne pensez tout de même pas que ce garçon a tué son père ?!
- Mon ami j'ai vu des mères assassiner leurs enfants en bas âge, pour toucher l'assurance-vie. Après ça, on peut s'attendre à tout !


Mon avis :

C'est une enquête qui risque de vous mélanger les pinceaux ! Complexe voilà comment je résumerai cette intrigue. Et ce n'est pas Hastings et ses théories encore plus absurdes les unes que les autres qui vont vous aider à y voir plus clair... Ce n'est qu'à la toute fin de la bd, grâce aux explications d'Hercule Poirot, que j'ai pu comprendre davantage les tenants et les aboutissants de l'histoire. Il m'a manqué une partie plus explicative liée au premier meurtre ayant eu lieu quelques années auparavant. Cela dit je ne me souviens pas du texte original donc difficile de dire si Frédéric Brémaud comme scénariste lui a été fidèle en restant volontairement dans le flou. J'ai adoré retrouvé Hastings, cette fois-ci en tant que narrateur de cette aventure. Même s'il est toujours aussi maladroit et qu'il a un cœur d'artichaut avec les femmes, ce rôle à la première personne lui donne une place significative et le hisse sur le devant de la scène. C'est toute l'attention qu'il mérite et il est toujours aussi attachant.


Agatha Christie s'est inspirée pour cette enquête du chef d'oeuvre Le mystère de la chambre jaune de Gaston Leroux, non sans me déplaire car c'est un de mes classiques policiers favoris. On retrouve en effet un peu l'ambiance du roman ! D'ordinaire, j'ai moins de sensibilité avec les dessins dans le style ligne clair mais j'ai beaucoup plus accroché avec le style d'Alberto Zanon en comparaison avec Olivier Dauger et le titre Un cadavre dans la bibliothèque.



Par contre, au niveau des traits des personnages, je dois avouer que j'étais surprise ! Poirot mais surtout Hastings sont bien différents. Le capitaine est censé être plus ou moins un tombeur mais là il était plutôt effrayant avec ses grimaces qu'attirant. Un air de Frankenstein ou d'un méchant Disney ? Quant à notre moustachu il est moins strict et plus laxiste que d'ordinaire mais je l'ai trouvé plus sympathique !



Malgré ces changements majeurs chez nos deux protagonistes, j'ai trouvé qu'au niveau graphique tout était superbement réalisé avec des personnages expressifs. J'ai lu qu'il s'agissait de la dernière association entre Poirot et Hastings mais comme je lis les Agatha dans le désordre, je n'y avais jamais prêté attention.


L'histoire en elle-même peut sembler un peu décousue, il m'a manqué de la matière pour être totalement à l'aise mais j'ai passé un bon moment comme toujours.


Merci aux éditions Paquet pour cet envoi. ❤️





124 vues0 commentaire