• Juliette Deplage

La Carte des confins (tome 1), Marie Reppelin

Résumé :


« Et si le plus terrible des pirates était une femme ? Callie, une voleuse hors pair, est parvenue à s'emparer d'un compas marin enchanté. L'instrument permettrait de trouver la mystérieuse carte des Confins, un monde au-delà du nôtre dont personne n'est jamais revenu. Explorer les Confins, c'est la certitude d'entrer dans la légende et le désir le plus cher de Blake Jackson, jeune capitaine de L'Avalon, le bateau pirate le plus redouté des mers. Prêt à tout pour obtenir ce qu'il veut, Blake va convaincre Callie de l'aider dans sa quête. Devenus compagnons de route, le pirate et la voleuse vont peu à peu se dévoiler et s'apprivoiser. Mais le lourd secret que cache Callie pourrait bien ruiner leur seul espoir de mettre la main sur la carte… et bouleverser à jamais leur existence. »



Mon avis :


Quand je me tourne vers du Young Adult, j’ai généralement envie d'une lecture fluide, très vite addictive et immersive. Mission accomplie pour ce tome 1 de la Carte des confins de Marie Reppelin. J’ai navigué sur l’Avalon, le légendaire bateau dirigé par l'ambitieux capitaine Blake Jackson; aux côtés de l’un des équipages de pirates les plus redoutés. Leur capitaine n’a qu’une idée en tête : être le premier à explorer les Confins pour entrer dans l’histoire. Seul un compas magique détenu par une mystérieuse receleuse du nom de Callie pourra l'y emmener…


Un compas magique, des terres inexplorées et leurs trésors perdus... Cela m'a forcément fait penser à Pirates des Caraïbes mais l’ambiance et surtout les personnages sont bien distincts. Mes craintes ont donc été vite balayées ! J’ai beaucoup aimé le rythme de ce récit avec cette narration à deux voix, les nombreux rebondissements et les dialogues caustiques entre les personnages. Malgré les batailles, il faut savoir que ça reste une histoire de pirates assez soft, légère où la romance prend une place prépondérante mais ce n'était pas pour me déplaire car j'en lis peu. Il y a quelques mièvreries et des joutes verbales exagérées et répétitives mais c’est un enemies to lovers qui fonctionne et qui fait du bien. Au début, j'ai trouvé que l'attirance entre Blake et Callie était trop vite amenée mais Marie Reppelin a vite rectifié le tir avec une évolution sur la durée et moins précipitée. Côté personnages, j'ai ma petite préférence pour Callie et son tempérament de feu et Bold, un personnage plus secondaire, la force tranquille du navire. Blake a encore beaucoup d'immaturité surtout lors de cette dernière scène où il se rend compte bien trop tard des conséquences de ses actes. Hâte de le voir évoluer par la suite...


Concernant la rencontre mouvementée de notre héroïne avec Jossy, la capitaine du Siren Queen, c'est aussi un exemple du climat toxique qui peut exister entre les femmes lorsque l'ego et la jalousie ne sont pas mis de côté... Encore plus aujourd'hui et heureusement, on parle beaucoup de sororité et de bienveillance mais il est bon de ne pas toujours édulcorer la réalité...


Contrairement à plusieurs révélations que j'avais anticipées, grosse surprise pour ce cliffhanger final ! J'ai hâte de lire le tome 2 et de découvrir plus en profondeur l'univers magique que nous propose Marie.





8 vues0 commentaire