• Juliette Deplage

L'Eden des sorcières, tome 1 - Yumeji


Résumé :


« Autrefois, plantes et animaux vivaient en harmonie… jusqu’à l’arrivée de l’homme. Incapable de coexister avec les autres espèces, il les a détruites sans remords. Faune et flore ont alors décidé de fuir et de se cacher… Voilà des centaines d’années que le monde n’est plus qu’une vaste étendue désolée. Pourtant, il existe encore de rares enclos de verdure : ce sont les repaires secrets des sorcières, ces femmes d’exception sensibles à l’appel des plantes. Rendues responsables de leur disparition, elles sont la cible de la haine des humains…

Pilly a grandi dans un de ces sanctuaires. Élevée par la puissante Toura, elle tente de développer ses pouvoirs… sans succès ! Pour l’encourager, la vieille femme lui offre une graine qui doit la mener un jour vers l’Éden, un jardin verdoyant réservé à l’élite de leur communauté. La jeune apprentie n’a aucune envie de partir et préférerait passer sa vie à l’abri des regards. Mais son monde s’écroule le jour où des hommes en armes s’introduisent dans sa cachette ! Face à la violence des envahisseurs, tout semble perdu… quand soudain la graine de Pilly donne naissance à un énorme loup, mi-animal mi-végétal ! Serait-il le guide vers la terre des élues ? »



Mon avis :


J'ai découvert ce manga signé Yumeji grâce à lilibouquine ! J'ai tout de suite flashé sur ce seinen et sa couverture fantastique. Pour celles et ceux qui ont lu "L'atelier des sorciers", je pense que celui-ci pourra vous plaire. La mangaka nous propose une fable écologique et poétique où la jeune héroïne Pilly se retrouve enrôlée malgré elle dans une quête périlleuse pour accéder à l'Eden des sorcières, sorte de terre sacrée.


Après trop de souffrance, les espèces animales et végétales ont fui les hommes. Désormais, le monde est une terre meurtrie où ne demeurent que sable et pierre donnant une allure post-apocalyptique au récit. Seules les sorcières échappent à cette sentence et sont comme des protectrices vivant en harmonie avec la nature dans des sanctuaires secrets.


Dans cette quête initiatique, Pilly rencontre son guide Oak, une imposante créature mi-loup, mi-plante bien plus terre à terre que notre héroïne qui bien que touchante manque cruellement de bon sens !



Les dessins sont une retranscription impeccable d'un contraste saisissant entre la paix et la violence, un monde aussi merveilleux que dangereux. Le scénario reste cependant très classique et prévisible : l'homme et la nature s'affrontent (malheureusement pas seulement dans la fiction). Il me tarde de découvrir la suite pour savoir si ce manga sonnera comme une vraie nouveauté par rapport à ce qui se fait déjà. J'ai commencé à m'attacher aux personnages de Pilly et Bo mais ce que j'ai le plus aimé c'est le style graphique de Yumeji. J'attends donc que le scénario me réserve de bonnes surprises avec le 2 car il se pourrait bien que la petite Pilly ait entre ses mains l'avenir de l'humanité.












8 vues0 commentaire