• Juliette Deplage

Après - Stephen King

Résumé :


« Fils d’une mère seule qui galère, Jamie Conklin veut juste une enfance ordinaire. Mais Jamie n’est pas un enfant comme les autres. Né avec une capacité hors du commun que sa mère a poussé à garder secret, Jamie peut voir ce que personne d’autre ne peut et apprendre ce que personne d’autre ne peut. Mais le coût de son talent est bien plus élevé que ce que Jamie ne peut imaginer, et il le découvre lorsqu’un détective de la police de New York le convainque dans la poursuite d’un tueur qui a menacé de frapper depuis l’au-delà. »



Mon avis :


Le dernier Stephen King ça donne quoi ?


Dans cette histoire, c'est le jeune Jamie Conklin qui s'adresse à nous. Un garçon très futé, pas comme les autres puisqu'il a la faculté de pouvoir parler aux morts (pendant un laps de temps assez limité). Un don qui attire l'attention de ses proches pour servir occasionnellement leurs intérêts... Jusqu'à ce que ça dérape avec la crise économique de 2008 et qu'il soit mêlé à une sombre affaire. Au premier coup d'oeil, on note des similitudes évidentes avec l'oeuvre Sixième Sens mais il y a toujours la singularité de l'auteur pour se démarquer et aborder cette thématique de l'enfance et des revenants via un nouvel angle. Dès les premières pages, on nous dit que nous allons être confrontés à une histoire d'épouvante.


Pas de mon point de vue...


J'ai trouvé ce roman soft ! Rien de très angoissant, un méchant quasi invisible (c'est le cas de le dire). On parle quand même d'une sorte de pacte avec le diable et j'aurais aimé que cette entité malveillante soit plus développée. Plus globalement, j'ai trouvé que le tout manquait de rythme. Seule l'action finale m'a véritablement happée. Côté écriture, ça reste prenant, épuré, avec des chapitres concis ! On suit le garçon de l'âge de 6 ans jusqu'à ses 22 ans. Et si le récit est selon le point de vue d'un enfant, ça se ressent au niveau du style qui "grandit" avec lui. J'ai trouvé cette évolution intéressante. Au début c'était assez primaire, on était sur de l'action à 100%, sur du factuel, pour évoluer vers un ensemble plus etoffé y compris sur l'aspect psychologique des personnages. Progressivement je me suis attachée à Jamie ainsi qu'à ses proches !


Une lecture en demi-teinte.

5 vues0 commentaire